Le Musée

L’art rural

Une histoire centenaire qu’il faut raconter

Une dépendance de la villa abrite, à l’étage supérieur, deux grandes chambres à coucher, donnant l’une sur le Borgo et l’autre sur la vallée, tandis qu’à l’étage inférieur, d’une part à côté de la cave, d’autre part sous la voûte des arcades, on a installé le musée du vin.

C’est un parcours qui n’a pas pour but de découvrir le vin dans l’histoire, la littérature, la musique et l’art, ni de s’immerger dans la culture de ce produit en affichant des étiquettes de millésimes mémorables ou des bouteilles de valeur.

Il se veut plutôt un hommage à la terre qui nous donne ce merveilleux nectar, en découvrant les traditions viticoles de nos grands-parents, qui racontent une histoire centenaire à travers les outils de culture et de transformation faits à la main, d’où émane l’amour des artisans du passé pour leur travail.

De la faucille aux paniers en osier, des dispositifs servant à asperger les vignobles de vert-de-gris, aux outils pour l’entretien de la vigne et le pressage des raisins, des tonneaux aux instruments pour la mise en bouteille, le musée veut être un chemin didactique même pour les enfants, pour aider à garder vivante une histoire si importante pour notre territoire.

Il y a bien sûr, à côté du musée, des salles de dégustation : une salle plus grande où l’on peut déguster du vin confortablement assis près de la cheminée, et une salle plus petite, une cuisine où le temps semble s’être arrêté.